samedi 8 novembre 2014

et toi, tu veux faire quoi plus tard?

Quand on me pose cette question, je repense tout le temps à ce que j'ai pu répondre lorsque j'étais petite: "princesse", "océanographe", "ballerine", "maîtresse d'école". Et quand on le disait, ça paraissait plutôt simple à atteindre, mais c'est normal, on avait même pas 10 ans.

10 ans plus tard, lorsqu'on me pose cette question, la honte m'envahit : non, je ne sais pas ce que je veux faire. Oui j'entame ma 3ème année d'études post bac, dans le flou (comme d'habitude), non je sais pas si j'irai au bout, mais oui j'espère aussi. Juste pour être comme tout le monde, pour essayer de me fondre dans la masse, et ne plus partir en courant lorsqu'on me demande ce que je fais dans la vie.

Je trouve ça assez triste de pas avoir de vrais projets à mon âge. Alors si, bien sur, mes rêves à moi sont dignes d'une vagabonde: je veux voyager, je veux prendre en photo le plus de coucher/lever de soleil possibles, je veux dormir dans une cabane en Alaska, je veux boire des bières sur la route 66, je veux faire du surf en Australie... tout ça accompagnée d'un chéri, ou à défaut d'en avoir un, d'un chien. Quand on me demande ce que j'aimerai faire de ma vie et que je réponds ça, j'ai le droit à un "non mais, pour de vrai, tu veux faire quoi?" - "ah, euh, bein, j'sais pas"

Je sais que ma vision de ma vie est peut-être utopiste et irréaliste, c'est même certain. Mais moi je me vois pas ingénieure en je ne sais pas quoi, cadre de je ne sais quelle entreprise (au grand damne de mes parents). Je me vois pas, par exemple, en train de me préparer pour mon mariage. Je me vois pas faire pipi sur un test de grossesse. Je me vois pas en vie de famille. J'ai pas envie de trimer pendant des mois pour économiser 2000€ et offrir à ma petite famille un séjour à Center Park.

Je sais que l'argent est le noyau de la société actuelle, que c'est de plus en plus difficile d'en gagner, et que ça devient la première chose à laquelle on pense quand on prévoit des trucs; "on se fait un ciné?" - "je sais pas, c'est combien"; et moi je trouve ça triste. Se prendre la tête pour des bouts de papiers, clairement, ça me fait chier. Alors je sais pas à quoi ressemblerait la société sans argent, mais tout serait différent.

Je choque peut-être par mes propos, tu vas peut-être penser que je suis égoïste, immature, inconsciente, dans mon monde. Oui, peut-être que tu as raison. Mais c'est l'idée que je me fais de la vie. Et plus j'avance, plus cette idée s'éloigne; donc plus j'avance, plus j'ai l'impression de m'enfoncer.

Et toi? Qu'est ce que t'en pense de tout ça?

5 commentaires:

  1. Poh poh poh. J'ai l'impression de lire ce que je pense ! A propos du voyage, majoritairement. Mais j'ai "dépassé" cette étape du refus de me conformer, je crois... j'en suis également à Bac +3, donc j'ai eu le temps également d'être perdue, de me demander ce que j'allais faire, de désespérer (surtout en droit, le rythme est infernal, tu arrêtes jamais de bosser alors forcément tu rêves d'ailleurs encore plus souvent ^^').
    J'ai cette contradiction d'être de caractère très "libre" (je veux continuer de voyager, refus du mariage et des enfants, etc...), mais très.. heu.. patriotes ? Je pensais rentrer dans la police/gendarmerie/marine nationale, pour te dire (enfin le rêve de base c'est pilote d'hélicoptères dans la Marine Nationale... wouahou).

    Enfin, j'espère pour toi que tu trouveras un moyen de d'épanouir, parce que malheureusement aujourd'hui à moins de s'exclure quasi-totalement de la société, il est impossible de ne pas s'y conformer au moins au niveau du besoin d'argent :/...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as beaucoup de cran pour continuer quelque chose dont tu n'as pas vraiment envie, moi j'en suis incapable, c'est au dessus de mes forces. Pourquoi n'as tu pas tenté de rentrer dans la Marine du coup? bisous ma belle et merci de ton commentaire

      Supprimer
  2. Mon dieu, c'est comme si j'avais écris cet article. Courage, tu va trouver comment t'en sortir, comment sortir de ce "trou" si je puis dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. <3 le plus tôt sera le mieux mais j'avoue que ça fait un moment que c'est le brouillard

      Supprimer
  3. Presque trois mois plus tard, je lis ton article. Je pourrais dire la même chose... Ou j'aurai pu. Je ne sais même pas si je sais ou non ce que je veux faire plus tard aujourd'hui, mais je veux juste me sentir bien, heureuse et épanouie.

    RépondreSupprimer

Laissez-moi un petit mot !